Header

Title

Égypte : la banque de l’UE finance la modernisation et l’extension de la station d’épuration de la zone ouest d’Alexandrie


Summary

La BEI a signé un accord de financement de 120 millions d’EUR avec la République arabe d’Égypte afin de soutenir l’extension et la modernisation de la station d’épuration de la zone ouest d’Alexandrie. Ce financement contribuera à améliorer les services d’assainissement offerts aux habitants d’Alexandrie.


Content

Simple Text (text)

Text (ltext)

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de financement de 120 millions d’EUR avec la République arabe d’Égypte afin de soutenir l’extension et la modernisation de la station d’épuration de la zone ouest d’Alexandrie. Ce financement contribuera à améliorer les services d’assainissement offerts aux habitants d’Alexandrie.

Ce projet porte sur l’augmentation des capacités de la station d’épuration de la zone ouest d’Alexandrie pour répondre aux besoins jusqu’en 2050 et relever, de primaire à secondaire, le niveau de traitement de la station d’épuration afin d’améliorer la qualité des effluents rejetés par la station et de participer à la dépollution du lac Mariout et de la mer Méditerranée, contribuant ainsi également à la réalisation des objectifs de l’initiative Clean Oceans.

Flavia Palanza, directrice des opérations de la BEI dans les pays du voisinage oriental et méridional, a commenté la signature en ces termes : « Nous nous réjouissons de signer un nouvel accord de financement destiné à soutenir un secteur aussi vital en Égypte. La station d’épuration de la zone ouest d’Alexandrie aura des retombées importantes sur le quotidien des habitants de la deuxième ville d’Égypte. En tant que principal bailleur de fonds du secteur de l’eau au monde, nous sommes fiers d’apporter notre concours, mais aussi notre savoir-faire utile, à la mise en œuvre des projets. »

Ivan Surkoš, ambassadeur de l’Union européenne (UE) auprès de l’Égypte, a noté que le secteur de l’eau est effectivement une priorité du partenariat entre l’UE et l’Égypte. Ce secteur a été l’un des principaux axes de coopération européenne ces 15 dernières années. « Nous examinons comment l’eau est essentielle au développement socioéconomique, non seulement du point de vue environnemental, mais aussi en tant que facteur de croissance verte, notamment via une utilisation plus efficace des ressources », a déclaré Ivan Surkoš. « La contribution de l’UE, de 20 millions d’EUR, à la station d’épuration de la zone ouest d’Alexandrie fait partie intégrante de nos efforts en ce sens », a-t-il ajouté.

Appuyant la dépollution du lac Mariout et de la mer Méditerranée, ce projet pourra apporter une source d’eau supplémentaire, améliorant ainsi la situation économique dans la région. Par ailleurs, il favorisera l’amélioration de la santé et de l’environnement des habitants du Gouvernorat d’Alexandrie.

Ce projet participera à une gestion efficace et durable des ressources hydriques en Égypte, ainsi qu’aux efforts du pays en matière d’action en faveur du climat. Il contribuera à une utilisation et une élimination saines des effluents et des boues et à un traitement des boues optimisé sur le plan énergétique et respectueux de l’environnement.

De plus, le projet devrait limiter la consommation d’énergie en permettant sa production à partir du biogaz au cours du traitement des boues, réduisant ainsi les rejets de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Ce concours, qui bénéficie de la couverture de la garantie de l’UE à la BEI pour ses opérations de financement en dehors de l’Union, ainsi que d’une contribution importante sous forme d’aide non remboursable de la Plateforme d’investissement pour le voisinage (PIV) de l’UE, contribuera à améliorer les services d’assainissement offerts aux Alexandrins.

Ce projet a été repéré et élaboré avec l’appui du programme d’investissement pour l’élimination des principales sources de pollution en Méditerranée (MeHSIP) à l’aide de ressources mises à disposition par le fonds fiduciaire de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP) sur la dotation de l’enveloppe pour l’action en faveur du climat au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (Camena).

Informations générales

L’initiative Résilience économique

La Plateforme d’investissement pour le voisinage (PIV) est un mécanisme destiné à mobiliser des ressources supplémentaires pour financer des projets d’infrastructure à forte intensité de capital dans les pays partenaires de l’UE couverts par la Politique européenne de voisinage (PEV) dans des secteurs tels que les transports, l’énergie, l’environnement et le développement social. La PIV soutient également le secteur privé, principalement au moyen de subventions à l’investissement et d’opérations de capital-risque en faveur des petites et moyennes entreprises.